Logo Douce Errance

Douce Errance

Visual novel et Scénario


Visual novel

Un visual novel est roman vidéoludique.

Le tarologue et l’allemand est un visual novel que j’ai réalisé à partir d’un scénario que j’ai imaginé autour du personnage de Jacques le tarologue. Vous pouvez jouer au jeu gratuitement, directement en cliquant sur le lien :

https://douceerrance.fr/le-tarologue-et-l-allemand/

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez apprécié.

Scénario

J’ai aussi écrit un scénario type long métrage avec le même personnage lisible ici :

Note d’intentions

1922, dans son bureau feutré, dans les années 1920, Jacques lit les cartes pour ces consultants. Il essaie de les aider par ce moyen. Il suit la méthode de son amis William qui lui a appris sur le font. Mais William cache un secret qui remettra en cause ses convictions. Que va-t-il se passer si ce secret est dévoilé ?

Les années 1920, les années folles, folles mais pas forcément légères. Les traumatismes de la guerre sont encore là. En France, 10,5% de perte des hommes actifs. Un chiffre qui ne rend pas compte de la douleur des familles, des amis. Comment ont-ils pu vivre avec cela ? Nous qui n’avons pas connu de guerre, comment pouvons-nous imaginer cela ?

Comment explorer la psyché des personnages ? Le rôle principal aurait pu être un psychanalyste ou un psychiatre, mais c’est un tireur de carte.  Les tirages de carte dans cette histoire permettent une plongée directe dans les traumatismes des personnages. Les cartes dévoilent le côté caché des personnes sans retenu. Cela peut parfois être douloureux mais le but est, bien sûr, d’aider les consultants.  La particularité des tirages de Jacques est dans le fait qu’il ne cherche pas à lire le futur mais à obtenir un conseil clair à un problème spécifique. Les tirages ne reposent pas sur un don de voyance ni autres pouvoirs magiques ou surnaturels.

Lors de l’élaboration du scénario, les tirages ont été réellement fait puis interprétés comme le ferait un tarologue. Les significations ont été choisies pour être le plus spectaculaire possible tout en restant réaliste. Certes, la façon de lire les cartes de Jacques est anachronique. Bien trop psychologique pour l’époque, mais les tarots utilisés ne le sont pas. Le tarot Rider-Waite a été publié en 1909. Le tarot de Marseille est très rare à l’époque, l’édition de Grimaud sera éditée en 1930. Mais il est probable que de vielles éditions soient trouvable chez un antiquaire.

Même si le thème principal est les blessures psychologiques dû à la guerre, le personnage de Madeleine est plus intemporel. C’est une femme en prise avec sa vie sentimentale.

Le personnage de Roland, lui, est la touche de légèreté, de folie. Ce qui n’empêche pas une certaine profondeur. Il a un désir de créer. Mais ce n’est pas un chemin facile.

Alphonse représente l’ami, le confident et l’antagoniste de Jacques. Il est extraverti, bagarreur, délinquant mais il a une profonde affection pour Jacques et lui souhaite le meilleur. Ce qui n’empêchera pas de lui faire parfois du mal.

Le scénario se veut intimiste dans les scènes qui se passent au bureau de Jacques ou dans l’abris. L’accent est mis sur le jeu des acteurs. Mais certaines scènes sont plus grand spectacle, pour faire contraste. Que ce soit les danses, de combats de rue, de tranchés, ou de poursuite, elles ont un rôle pour redynamiser l’ensemble.

N’étant pas professionnel, il est possible qu’il y ait des maladresses et je suis disposé à être aider par un scénariste. Mais je pense que le scénario à un réel potentiel du fait du sujet historique abordé (« Au revoir là-haut » un film traitant de la même période à fait deux millions d’entrée France).  L’originalité du scénario est que l’histoire avance via les tirages de carte. Du fait de cet angle, l’histoire peut toucher un public d’adeptes (les chaines Youtube sur le tarot dépassent souvent les dizaines de milliers d’abonnés) mais aussi de non adeptes du fait du coté fantastique et mystérieux de l’acte. Je vous invite donc à lire le synopsis si vous souhaitez en savoir plus.